BURIDA: Pat Sacko désigné candidat de la jeunesse (Mamadou Touré)

0
286

Abidjan (Côte d’Ivoire) – Mamadou Touré, Conseiller du chef de l’Etat ivoirien, chargé de la jeunesse et des Sports a apporté, vendredi, à Abidjan son soutien à l’artiste musicien Pat Sacko du groupe Espoir 2000, qui brigue la présidence du Conseil d’administration du Bureau ivoirien des droits d’auteur (BURIDA), estimant qu’il est le candidat de la jeunesse à cette élection.

« Pat Sacko est le candidat de la jeunesse à l’élection pour le Conseil d’administration du Bureau ivoirien du droit d’auteur…il a les compétences, de la valeur » , a soutenu Mamadou Touré en présence de plusieurs jeunes et artistes venus lancer des messages de cohésion et de paix au cours d’une rencontre à Abidjan.

Profitant de l’opportunité, M. Touré a appelé la jeunesse à plus de responsabilité en prélude aux prochaines joutes électorales.

« Nous devons être responsables. Notre avenir, c’est maintenant. La politique ne doit pas nous diviser. La Côte d’Ivoire est dans une nouvelle dynamique. Les élections auront lieu dans quelques jours. Que ces élections ne soient pas une période de rechute ….», a-t-il lancé à la jeunesse.

Plusieurs artistes et leaders d’opinion, se sont succédés à cette occasion sur le podium pour lancer des messages de sensibilisation et de non-violence à la jeunesse.

Pat Sacko, à l’état civil, Hughes-Patrick Ossohou, a pour sa part invité la jeunesse à la retenue et à la non-violence. « On ne veut pas vivre ce qui s’est passé », a-t-il dit, faisant allusion aux dernières crises politiques en Côte d’Ivoire.

Clément Nado, président de la Sorbonne Solidarité, ex-membre de la galaxie patriotique (Mouvement de soutien à l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo), de retour en Côte d’Ivoire après trois ans d’exil au Benin a pour sa part soutenu que « la contradiction et l’expression démocratique favorisent le développement d’un pays ». « Evitons de nous entredéchirer», a-t-il exhorté.

L’artiste-comédien Gbi de Fer a quant à lui, dénoncé la destruction des biens publics à la suite des mouvements de rue à l’initiative de l’opposition notamment les récentes pertes enregistrées par Société des transports abidjanais (SOTRA) à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE